2
Bonjour, aujourd'hui j'ai eu envie de vous guider de A à Z pour vous apprendre comment créer une SeedBox avec un serveur dédié chez kimsufi, formule de chez OVH. J'ai vite étais convaincu par la simplicité de l'installation et la vitesse du réseau.

Attention :
Se tuto n'a pas pour but le téléchargement illégal, et je ne le cautionne pas. Mais pour moi se client torrent est pratique pour échanger des films de famille, et différent versions de linux.

I - Installation de votre SeedBox :

Pour commencer bien sur ils faut souscrire l'une des offres de chez kimsufi. Pour ma par j'ai pris la version a 17€/mois, après pour des question de d'anonymat  libre à chacun de choisir un autre pays pour s'inscrit, voici des liens pour kimsufi en fonction de ces pays  : 


Une fois la réception de l'ip de votre serveur et du mot de passe, il faut télécharger pour les utilisateurs de windows, putty excellent logiciel pour les connexions ssh : http://www.chiark.greenend.org.uk/~sgtatham/putty/download.html 
Pour les utilisateur linux dans le terminal taper: 
ssh root@Adresse-ip-du-serveur -p 22
Une fois connecter a votre serveur la premier chose a faire est de le mettre a jour donc :
sudo apt-get update && sudo apt-get -y upgrade && sudo apt-get -y dist-upgrade
Ensuite passons a l'installation de transmission (excellent client torrent open-source) pour télécharger les fichier torrent:
sudo apt-get install transmission-daemon
il faut ensuite pour la sécurité ajouter un utilisateur que l'on nommera downloader, et créer un dossier a sont nom. Et par la même occasion ajouter l'utilisateur downloader à debian-transmission :
useradd -d /home/downloader -m downloader
usermod -a -G debian-transmission downloader
passwd downloader
mkdir /home/downloader/incomplete
chown -R downloader:debian-transmission /home/downloader
chmod -R 775 /home/downloader
 
Maintenant il nous faux configuerer Transmission :
sudo nano /etc/transmission-daemon/settings.json
A noter qu'il faut que le service transmission-daemon soit arrêter pour que l'on puisse modifier le fichier .json donc un petit :
sudo /etc/init.d/transmission-daemon stop
Dans notre cas cela n'ai pas obliger si vous suiver le tuto car transmission n'est pas encore lancé. Dans de fichier de configuration il modifier les suivant :

« download-dir »: « /home/downloader » ; Chemin dans lequel les fichiers terminés seront enregistrés.
« incomplete-dir »: « /home/downloader/incomplete » ;Chemin dans lequel les fichiers fichiers temporaires seront stockés.
« incomplete-dir-enabled »: true ; Permet d’activer la séparation des fichiers téléchargés et incomplets.
« rpc-authentication-required »: true ; Active l’authentification pour le controle distant.
« rpc-enabled »: true ; Active le controle à distance.
« rpc-password »: « MONMOTDEPASSE » ; Choisir le mot de passe pour l’accès distant.
« rpc-port »: 9091 ; Port pour l’accès distant.
« rpc-username »: « MONLOGIN » ; Choisir le login pour l’accès distant.
« rpc-whitelist-enabled »:false ; Desactiver la liste blanche pour se connecter de partout.

Pour savoir à quoi serve les autres parametre suiver le lien :D; http://www.bpaulin.net/blog/?p=208

Une fois ces paramètre rentrer sauvegarder les paramètre et lancer transmission-daemon :
sudo /etc/init.d/transmission-daemon 

Voila l'installation est presque terminé, pour verfié le bon fonctionnement il faut se rendre sur votre navigateur et rentrer ceci :
mon-ip-serveur:9091/transmission/web 
et si erreur
mon-ip-serveur:9091/transmission/web/#file
ne reste plus qu'à ajouter vos fichier torrent.



II- Récupération des fichier automatiquement sur le RaspberryPi : 

La deuxième partie de se tuto va être consacré à récupérer automatiquement les fichier de la SeedBox sur votre raspberry Pi. Avant de commencer il faut bien sur créer un dossier sur votre disque dur externe, et la je précise que chez moi le disque externe connecter au Pi est formaté en ext4 car avec un disque dur en ntfs je n'arrivais pas a y inscrire les fichier de la seedbox. Donc :
sudo mkdir /media/disque-externe/Seedbox
Maintenant on se connecte a votre SeedBox en ssh et on y ajoute un autre utilisateur :
useradd -d /home/batch -m batch
passwd batch
Ensuite j'utilise un script creer par "Arnaud" (http://www.legeektechno.fr/serveurs/recuperer-automatiquement-les-telechargements-de-sa-seedbox.html) On va se connecter avec le nouvelle utilisateur batch et on téléchargé le script :
su - batch
wget http://www.legeektechno.fr/wp-content/uploads/2011/12/batch1.zip
unzip batch1.zip
Cette archive contient le script rsync_v2.sh, et il va falloir modifier quelque valeur, donc on ouvre le script :
nano rsync_v2.sh
chmod +x rsync_v2.sh 
et modifier en fonction de vos paramètre :
###########################
# Variables à modifier #
###########################
#Dossier source
SRC=/dossier/a/telecharger >>dans le tuto =/home/downloader
#Dossier cible
DST=/dossier/de/destination >> sur votre raspberry pi
#Fichier d'exclusion
EXCLUDE_FILE=./exclude.txt
#Utilisation de la bande passante en Ko
BWLIMIT=2048
#Utiliser une connexion ssh distante
USE_SSH=true
#Utiliser la connexion SSH pour la source
USE_SSH_SRC=false
#Si utilisation de SSH, définir la chaine de connexion
SERVER_SSH=root@monippublique
#Repertoire contenant les logs
LOG_BASE_DIR=./logs
#Durée de concervation des logs
OLD_DAYS=7

Il faut maintenant que le script se lance régulièrement, on passe donc par crontab toujours sur le serveur dédié:
crontab -e
et ajouter la ligne :
0 * * * * /home/batch/rsync_v2.sh
Ici la synchronisation se fera tout les heures.
A se stade la connexion entre votre Seedbox et le rapberry pi ne fait pas tout seul, pour que cela soit automatiquement il faut envoyer une clé d'identification à votre Pi pour cela :
ssh-keygen -t rsa
Ensuite laisser les paraphrasse vide en appuyant sur entrer :
Generating public/private dsa key pair.
Enter file in which to save the key (/home/batch/.ssh/id_rsa):
Enter passphrase (empty for no passphrase):
Enter same passphrase again:
Envoyer cette clés dite publique sur votre raspberry pi :
ssh-copy-id -i ~/.ssh/id_rsa.pub  pi@monippublique 
Voila, pour verifier que cela fonctione comme il faut essayer :
ssh root@monippublique

Et la si tout ces bien passer votre Seedbox devrait se connecter à votre pi sans mot de passe et sans rien demander.


Le tuto est fini, j'espère que cela va vous aider et que je n'ai pas fait trop d'erreur, je remercie ma source principale "arnaud" pour ces tuto aussi très bien fait.

Enregistrer un commentaire

  1. Bonjour, j'ai suivi votre tuto, mon serveur seedbox kimsufi se connecte bien à ma raspberry pi mais je n'ai pas de synchro qui se fait. Comment puis je vérifié la bonne exécution de la synchro ?

    Seul mon compte batch est autorisé à se connecter à la pi sans mot de passe ... Pas le root. C'est peut être normal ...

    RépondreSupprimer
  2. Pour être sur de comprendre lorsque vous lancer "ssh root@monippublique" sur votre serveur Kimsufi vous parvenez normalement à vous connecter sans mot de passe à votre raspberry pi ?

    RépondreSupprimer

 
Top